Travaux mécaniques : à quoi sert la clé dynamométrique ?

Posté le 26 Mar, 2018 dans Travaux

Le monde de la mécanique a ses codes, où chacun a ses petites habitudes. Mais il y a des techniques et des outils qui sont incontournables, pour des travaux efficaces et fiables. Par exemple, on entend souvent parler de la clé dynamométrique. A quoi sert-elle et surtout pourquoi est-elle si incontournable ? 

clé dynamométrique

Une clé de précision

Comme son nom l’indique, la clé dynamométrique est destinée à des serrages en mécanique. Cependant, elle se différencie des autres clés par sa précision. Elle est utilisée pour obtenir un couple de serrage précis.

Cette précision est souvent indispensable en mécanique. Un écrou trop serré peut amener à une déformation du filetage, ce qui rendrait le serrage inutile. A contrario, un manque de serrage peut créer du jeu entre les deux pièces assemblées. Il est même possible qu’un mauvais serrage amène une machine à des dysfonctionnements ou des accidents.

L’utilisation d’une clé dynamométrique n’est pas compliquée : il suffit de définir la valeur du couple de serrage requis, puis de serrer jusqu’à ce que la clé s’arrête de serrer.

A chaque utilisation la clé dynamométrique adéquate

Il faut savoir que dans la mécanique, il y a différents types de serrages. Par exemple, les besoins en serrage d’une bicyclette ou d’une moto ne seront jamais égaux à ceux d’une voiture, encore moins à ceux d’un camion ou autres.

C’est la raison pour laquelle il existe différents types de lés dynamométriques, selon le couple de serrage demandé. Il y a les « petites » clés dynamométriques, dont la plage de couple de serrage varie de 0 à 50 DaN. Elles servent à des assemblages simples, comme en menuiserie ou encore dans la mécanique légère (vélos, motos, etc.) Ensuite, il y a celles dont la plage varie de 50 à 205 DaN, celles qui permettent d’aller au-delà de 250 DaN.

clé dynamométrique

Quelques types de clés dynamométriques

Outre la plage de couple de serrage, les clés dynamométriques se différencient également par leur mode de fonctionnement. Il y a par exemple les clés dynamométriques à cadrans, où une aiguille indique le couple de serrage. Lorsque le couple requis est atteint, il faut arrêter de serrer.

Il y a aussi les clés dynamométriques à cassure. Il suffit de régler préalablement le couple de serrage voulu et de serrer. Lorsque ledit couple est atteint, la clé « se casse ». Plus précisément, elle ne continue plus à serrer, car l’engrenage mécanique du serrage se dissocie automatiquement.

clé dynamométrique

Les marques sont-elles importantes ?

C’est une question qui est posée fréquemment : les marques sont-elles un critère de choix dans le cas d’une clé dynamométrique ? La réponse est : oui et non.

Dans un sens, il est important de choisir une clé de marque car les marques en question doivent leur renommée à la fiabilité et à la qualité de leurs produits. Si l’on se réfère aux clés dynamométriques Facom ou les différentes gammes Kraftwerk par exemple, on peut dire que la qualité sera au rendez-vous.

Cependant, il faut également noter qu’il existe certaines marques émergentes qui font aussi de la qualité leur priorité. Elles sont généralement moins chères que les grandes marques mais tout aussi fiables.

Après, tout dépend surtout du type d’utilisation de la clé dynamométrique. Si c’est pour de l’utilisation ponctuelle, pour réparer ou vérifier de temps en temps la mécanique d’une moto ou d’une voiture, nul besoin d’une clé de grande marque.

Si par contre vous êtes un professionnel de la mécanique et que vous êtes amené à utiliser régulièrement une clé dynamométrique, autant opter pour la fiabilité et choisir une clé de grande marque.  

Travaux mécaniques : à quoi sert la clé dynamométrique ?
Noter cet article